Une Histoire d’Orangers, eau de parfum L’Artisan Parfumeur

Une Histoire d’Orangers, eau de parfum L’Artisan Parfumeur

Après le merveilleux La Chasse aux Papillons, je récidive en vous présentant une nouveauté L’Artisan Parfumeur : Histoire d’Orangers, une merveille. Surtout, si comme moi, vous adorez la douceur sucrée et suave de la fleur d’oranger mais trouvez que souvent, la senteur est proposée de manière bien trop écoeurante.

Si celle-ci est puissante, elle reste douce, estivale et se porte facilement si bien sûr vous aimez les odeurs sucrées.

De toute façon, tout ce que fait L’Artisan Parfumeur est une merveille. Je vous conseille vivement de découvrir leurs bougies…

Histoire d’Orangers, un souvenir

Histoire d’Orangers, ce n’est pas seulement un joli nom mais aussi l’évocation d’un beau souvenir. Celui du parfumeur Marie Salamagne qui a voulu retranscrire avec ce parfum le souvenir de la vallée de Souss, au Maroc.

Entre lumière et chaleur avec le soleil qui tape sur le sol et fraîcheur avec l’ombre et le feuillage des bigaradiers. Sans oublier les couleurs du coucher de soleil sur les ramparts de Taroudant, les paysages majestueux.

Histoire d'Orangers

Et, je trouve que c’est tout à fait l’ambiance de ce parfum, car on y retrouve effectivement cette sensation réconfortante de chaleur, de peau baignée de soleil.

Cet effet est bien sûr amené par la fleur d’oranger mais aussi par le musc qui ajoute une sensation de bien-être, de volupté cotonneuse. Souvent, le musc est très écoeurant dans les parfums, beaucoup trop poudreux pour moi. Ici, on a plutôt une sensation douce et joyeuse de bien-être, de plénitude. C’est très agréable et particulièrement addicitif. On se sent lovée de lumière quand on le porte. Que du bonheur !

Histoire d'Orangers

Evidemment, la senteur est parfaite pour l’été, aussi bien à porter la journée pour marquer le côté chaud du soleil. Je l’ai porté en pleine chaleur, c’est un bonheur. L’odeur, va tellement de pair avec le soleil.

Les notes de Histoire d’Oranger

C’est une fleur d’oranger, douce, plus aérienne, certainement grâce à la présence de thé blanc, sensuelle avec l’ambrox, sucrée avec la fleur de néroli.

J’aime aussi la note de fond de fève tonka qui rajoute de la profondeur et cette sensation de soleil qui bat son plein.

Histoire d'Orangers

 Les Notes de tête : Néroli Bigarade Pétales – Thé Blanc NaturePrint

Et, les Notes de coeur : Musc Helvétolide® – Fleur d’Orangers FirAbs

Enfin, les Notes de fond : Overdose d’Ambrox® – Fève Tonka Absolu

On perçoit les couleurs, la chaleur, le bonheur en somme !

Un petit mot supplémentaire sur la tenue qui est excellente comme, il me semble, la grande majorité des parfums L’Artisan Parfumeur qui sont de qualité très sélective.

Le flacon est beau, fumé, mystérieux, avec son cabochon lourd. C’est toujours un plaisir de manier les bouteilles de ce parfumeur de très grand talent !

Accéder à la boutique en ligne L’Artisan Parfumeur

Histoire d'Orangers

 



1 thought on “Une Histoire d’Orangers, eau de parfum L’Artisan Parfumeur”

Laisser un commentaire