Lifestyle Vie pratique

5 choses à savoir impérativement avant d’adopter un chien

conseils avant d'adopter un chien

Cela fait un moment que j’ai envie de partager avec vous mes expériences pour adopter un chien. Quand on décide de prendre un animal, il existe certaines choses auxquelles on ne pense pas forcément et qui sont pourtant impératifs pour lui. J’ai toujours eu des chiens dans ma vie et avec l’expérience, je me suis aperçue qu’un chien ce n’est pas loin d’être comme un enfant. Ils sont sensibles, ils ressentent des émotions et les nôtres en particulier. Chaque race est en plus doté de sa propre personnalité et de ses propres besoins et tous demandent des soins conséquents.

Il faut bien savoir que vous allez passer un long moment avec lui et donc il faut pouvoir s’engager pour être sur de s’occuper de cet animal comme il se doit et comme il le mérite.

Un chien est un être vivant qui prend beaucoup de place et qui demande que l’on s’occupe de lui assez régulièrement dans la journée.

 

Les réflexions que l’on doit avoir avant d’adopter un chien

 

L’engagement

 

conseils avant d'adopter un chien

 

La première question que l’on doit impérativement se poser est : est-ce que l’on est prêt à s’engager avec lui sur le long terme ? Si on l’adopte petit, il faut compter au plus large une 15aine d’années à s’occuper de lui (parfois un peu plus). Dans ce laps de temps assez conséquent, il faut penser qu’un chiot nécessite encore plus d’attentions puisqu’il faudra lui apprendre où faire ses besoins, où il doit faire dodo, les rappels… etc

Cela peut prendre quelques jours comme quelques semaines selon le race du chien et son vécu quand il est un plus grand. Parfois, cela nécessitera la phase vers un dresseur.

Il faut aussi compter les soins vétérinaire, la nourriture, les jouets

Et avoir quand même du temps libre pour les balades, la plupart des chiens ont besoin de se dépenser notamment les gros chiens. Mais, attention, les petits peuvent être très demandeur de balades comme les spitz qui adorent ça !

 

Le budget

 

photo animal

 

Comme dit précédemment, adopter un chien demande un certain budget. Il faut penser aux soins vétérinaire et même en bonne santé, certaines races sont plus fragiles que d’autres et auront des besoins spécifiques. Pour notre Spitz, nous avons dû régler un problème de glande annale, de dentition (très fragile chez cette race), une opération du col du fémur… Il faut veiller à prendre des croquettes adaptées aux estomacs fragiles des Jack Russell par exemple et éviter celles des grandes surfaces qui sont assez grasses. Donc on est sur un paquet de croquettes à 15 euros environ toutes les deux semaines pour des petits chiens. Alors, imaginez un chien de grande taille, le budget est encore plus conséquent. Pour certaines races, pas le choix que de prendre une alimentation spécifique pour leur assurer un bon transit et une bonne hygiène. Pour d’autres races moins douillettes, vous pourrez tenter une alimentation maison ( riz, haricots verts, poulets…). Mais il faut toujours bien se renseigner sur les particularités qui varient d’une race à l’autre.

Il faut également penser aux toilettages avec de préférence du shampoing et une brosse adaptés à leur pelage, la coupe des griffes et parfois une petite coupe de printemps.

Si vous êtes à l’aise, vous pourrez faire certaines choses à la maison et sinon il faudra aller chez le toiletteur.

A tout ça on rajoute les accessoires, le couchage, parfois la cage de transport, la niche, un manteau quand la race du chien le nécessite.

Donc, il vaut mieux se trouver dans une situation stable avant d’adopter un chien pour pouvoir lui fournir tout ce dont il a besoin. Et, croyez moi, c’est un peu comme les frais d’une voiture, quand la note du véto tombe, ça peut faire très mal !

Il faut penser aux vaccinations, à la vermifugation et aux traitements anti-mites, anti-tiques…

 

La situation sociale

 

golden retriever

 

Adopter un chien c’est donc de préférence avoir une situation professionnelle stable mais aussi émotionnelle. Certains animaux sont hyper sensibles et peuvent facilement réagir à vos émotions et leur provoquer de très gros stress.

Comme il est assez compliqué d’adopter un chien pendant que notre couple bat de l’aile. Là aussi, sur ce plan, il vaut mieux une situation stable que vous soyez célibataire ou en couple.

Si vous avez des enfants, il sera plus intéressant pour la cohabitation de tous d’adopter un chien dont le caractère s’y prête (comme le labrador). Si vous êtes un grand sportif amoureux des grands espaces et aventureux, on peut imaginer que vous vous entendrez à merveille avec le husky.

Et, si vous avez déjà d’autres animaux, il faudra plutôt choisir un chien avec un caractère appréciant la compagnie des autres animaux (le carlin par exemple).

 

La surveillance

 

conseils avant d'adopter un chien

 

Les chiens sont vraiment des coquins et ne résistent pas toujours très bien aux tentations. S’il existe des races qui sont très calmes et arrivent à rester tranquillement dans leur panier, d’autres sont plus curieux et fouineurs. Donc, il faut surveiller et enlever tout ce qui est dangereux pour lui : les aliments toxiques pour le chien comme la tablette de chocolat à ne pas laisser traîner sur la table basse, les produits ménagers, les bougies… Surtout quand ils sont petits où ils peuvent manger tout ce qui est à leur portée : fils d’ordinateur, médicaments, chaussures, table basse…

Si vous partez au travail, prévoyez un endroit sûr pour lui avec rien de dangereux et qu’il ne puisse machouiller, une petite pièce ou une cage bien douillette dans un premier temps et juste quelques heures.

Il faut que ce soit pour lui son coin couchette et pas un endroit où le laisser perpétuellement.

 

La socialisation

 

animaux heureux

 

Si le chien peut supporter l’absence de son maître quelques heures. Une petite journée au maximum à condition qu’il ait un accès à l’extérieur et sécurisé pour faire ses besoins. Ils sont comme nous, une journée sans faire pipi et caca, c’est assez long pour eux ! Certains chiens adultes peuvent être habituer à rester seuls la journée sans faire leur besoin mais il faut alors être tout à eux dès que vous arrivez !

Et on hésite pas à lui faire une grande balade, à lui faire rencontrer du monde, des autres chiens, à jouer avec lui, à le faire courir pour éviter de provoquer un trouble d’anxiété en lui. Si vous optez pour un Jack Russell comme nous, il vaut mieux assurer une large présence chez vous et avec lui. C’est une race qui demande beaucoup d’attentions et a besoin de voir du monde et de jouer pour être au top. Ils détestent la solitude et ne se sentent bien qu’en présence de leurs maîtres.

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.