Reproduction de souvenirs olfactifs : Replica, Maison Martin Margiela

Maison Martin Margiela

Replica, Maison Martin Margiela, ce n’est pas un parfum c’est une collection de 8 parfums féminins et masculins évoquant chacun un souvenir dont le but est de faire voyager notre imaginaire.

Des souvenirs olfactifs qui sont intemporels, qui traversent le temps et qui ne changent pas vraiment.

Un incroyable pari qui forcément me séduit beaucoup vu l’amoureuse des odeurs que je suis. J’en suis quand même à tenter d’identifier les parfums de nos clientes ou d’avoir toujours le nez en l’air quand je me balade, à sentir mes aliments…toutes sortes de choses en fait ! Quant on commence à mettre le « nez » là-dedans, on est foutu ! Et avec mes 36 000 parfums (j’abuse un petit peu quand même…), je peux vous dire que je deviens une dingos de senteurs !

Chaque fragrance des Replica serait une reproduction de senteurs qui parlent à tous, qui évoqueraient instantanément des images, des impressions, des émotions positives et qui feraient écho aussi bien à notre histoire personnelle qu’à l’inconscient collectif !

Replica, Maison Martin Margiela

C’est ce que j’appelle une expérience intéressante car je trouve cela génial quand un parfum m’évoque un réel souvenir. Et avec celui que j’ai choisi le « Beach Walk » (évidemment car je suis trop trop fan des odeurs d’été), il m’évoque effectivement un petit truc mais je ne saurais pas vraiment le définir. Le bord de mer, la plage, le soleil, l’odeur salé dans les cheveux, l’odeur sur la peau… c’est un peu comme si vous vous promeniez sur la plage et que vous discerniez différentes odeurs menées par le vent, le ressac, la foule et tout au long de la journée vous sentiriez plutôt une peau dorée de soleil et de coco, l’air iodé, le vent marin, les cheveux séchés et salés… et ça ne cesse de changer et c’est comme si n’on arrivait pas vraiment à attraper cette odeur car elle est furtive, elle va et vient, c’est vraiment assez fou !

Vous avez l’impression de connaître cette odeur et il suffit d’un mouvement pour qu’un autre souvenir olfactif vous titille les narines et l’esprit .. et tout ça ne dure à chaque fois que quelques secondes ! C’est vraiment un parfum de dingue alternant entre toutes ces sensations divines qui ne sont propre qu’au bord de mer !

Replica, Maison Martin Margiela

Et tout ce mélange est si bien dosé ! Ce n’est pas du tout entêtant, du tout, c’est vraiment fin et pourtant suffisamment puissant pour nous faire voyager. La senteur est en même temps fraîche, iodée donc et très solaire rappelant les odeurs de plage exultées par le soleil. C’est une eau de toilette qui est extrêmement agréable à porter, on en redemande et qui a une tenue correcte selon le temps…

Cette eau de toilette mêle plus que judicieusement des notes extrêmement délicates, gourmandes et acidulées de la bergamote, du citron, du poivre rose, de l’héliotrope et de lait de coco qui glissent en notes de coeur comme quant on déguste une noix de coco avec ce lait un peu sirupeux qui vous reste agréablement sur le palais. C’est une délicieuse finition du parfum je trouve !

Au début, c’est une vraie délicieuse (tout n’est que délice dans ce parfum…) fusion de bergamote, citron et poivre rose qui s’harmonise à merveille et provoque un premier émoi, une explosion de bonheur, de douceur, de joie, tout ça irradie !

Des notes que le créateur Jacques Cavalier, assimile à un accord dont la rondeur serait presque maternelle (le lait comme je vous le disais plus haut) qui toutes réunies rendent le jus d’une onctuosité rare en laissant tout juste passer une note iodée !

NOTES DE TÊTE :

Bergamote
Poivre rose
Citron

NOTES DE COEUR :

Ylang ylang
Transluzone
Heliotrope
Lait de coco

NOTES DE FOND :

Musc
Cèdre
Benjoin

Replica, Maison Martin Margiela

 

Un jour de pluie comme aujourd’hui, bof, on dirait que le parfum s’ennuie un peu et par-contre avec une température un peu chaude, c’est l’idéal.

Et, pourtant, au tout début, au premier pschit, car je ne connaissais ce parfum que de nom et de réputation, j’ai été surprise, je me suis dit, oui bon il sent bon mais finalement ces odeurs d’été, on les connait tellement…. non non non, une fois sur votre peau, une fois que vous l’aurez senti évolué avec vous, c’est complètement différent, il joue avec vous !

Il est unique et vraiment surprenant du fait de ces différentes sensations, souvenirs qui vont venir furtivement vous chatouiller votre précieux odorat ! On le cherche d’ailleurs, on en viens à l’affût de la moindre sensation avec ce Replica !

Un petit délice donc, comme un cocktail, comme une vague vous éclaboussant joyeusement et impudemment, le soleil au zénith qui exalte toutes senteurs, la crème solaire de tous les côtés, le sable où l’on plonge délicieusement nos pieds, le corps réchauffé… vraiment tout ce que vous aimez sur un bord de d’océan est dans ce parfum !

Pour ne pas oublier la petite histoire, ce Beach Walk est l’évocation d’une balade au bord de l’océan lors d’une journée d’été à Calvi, c’est bien réussi !

Hélas, pour moi, il en existe 7 autres toutes différentes les unes des autres et qui me semble toutes aussi exquises que mon « Beach Walk » comme…

Tea Escape :

« La ville s’agite, bruyante et frénétique. Au coeur de ce tumulte, une alcôve silencieuse. La soie lumineuse d’une blouse, quelques tatamis, un voile de vapeur d’eau et le tintement d’un service à thé japonais.

Notes de tête : Essence de bergamote, Menthe, Poivre rose

Notes de coeur : Absolu de jasmin sambac, Fleur d’osmanthus, Thé vert

Notes de fond : Absolu de maté, Riz soufflé, Accords de lait« 

 

Là, je pleure, effectivement, je me demande ce que ça peut donner et je suis sure que ça doit être très très chouette…

Ou encore…

Flower Market :

« Des fleurs fraîches tout juste coupées, des pétales mouillés, des seaux et des jarres remplis d’eau, des feuilles froissées sur le sol, une multitude de compositions florales… Maison Martin Margiela saisit les effluves délicats d’un marché aux fleurs.

A la fraîcheur verte des tiges taillées répond la sensualité d’un accord floral. Les notes transparentes du freesia et des pétales de rose de Grasse perlés d’eau sont enveloppées par celles, plus crémeuses, du jasmin Sambac et de la tubéreuse.

‘C’est un bouquet de textures’, explique Jacques Cavallier. ‘Une harmonie où aucune fleur ne prend le pas sur l’autre, et derrière laquelle on décèle une touche de cèdre et de mousse.’ Comme une flânerie dans un marché aux fleurs, une nature à la fois brute et raffinée« .

Pire encore, c’est une torture de ne pas pouvoir sentir car cette description me semble incroyable !

Je m’arrête là car vraiment je risque de me faire du mal mais ça donne vachement envie non ?

Je ne vous ai pas parlé de mes impressions sur le flacon que je trouve super sympa, très cool, épuré, moderne et vintage à la fois !

 Replica, Maison Martin Margiela

Le flacon est transparent, très sobre, avec une étiquette évoquant un peu les vieilles officines de pharmacie où est indiqué le nom du parfum, le lieu, l’époque, et le style de la fragrance.

 Replica, Maison Martin Margiela

Je trouve le design chouette, seul le « jus » compte vraiment finalement…

Vous connaissez ???

 

Laisser un commentaire